Les nouveaux parcours patients

9 parcours de soins prioritaires ont été définis pour la meilleure prise en charge possible des patients

 


Parcours du patient opéré suite à une venue aux urgences pour traumatologie

Parcours du patient souffrant de lésions cérébrales et particulièrement d’AVC

Parcours du patient diabétique

Parcours en addictologie

Parcours insuffisance respiratoire

Parcours du patient âgé souffrant d’insuffisance cardiaque

Parcours en pédopsychiatrie

Parcours de soins en cancérologie

Parcours psychiatrique de l’adulte et notamment le sujet âgé

 

Exemple de chemins cliniques pour le parcours de soins en cancérologie :

 


Cancer du sein

Prothèse totale de hanche en ambulatoire

Parcours BPCO

Un exemple de parcours de soins illustre cette dynamique : celui dédié à la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Enjeu de santé publique, cette pathologie représentera en 2030, selon l’OMS, la 3e cause de décès dans le monde.
Au sein du GHT Rhône Nord Beaujolais Dombes, le patient est pris en charge par de nombreux acteurs de santé territoriaux, du dépistage à l’hospitalisation et jusqu’à la convalescence. Ces acteurs exercent à la fois en ville, en centre de dépistage, à l’hôpital, en centre de réhabilitation ou encore appartiennent à des réseaux.
Agence régionale de l’hospitalisation et CPAM sont également concernées.
Tous se réunissent, depuis 2015, à l’Hôpital de Villefranche-sur-Saône. Avec le Dr Lionel Falchero, chef du service de pneumologie et cancérologie thoracique, et l’apport du Centre Médical de Bayère, l’objectif consiste à définir le parcours de soin puis à rechercher les éléments positifs et négatifs pour repérer les « points de rupture ».
Des patients ressources participent à ces travaux et plusieurs actions territoriales s’organisent (dépistage, création d’un passeport BPCO et d’un annuaire dédié).

 

Le projet médical partagé du GHT : un projet mature et dynamique

Le projet avec 8 filières et 9 parcours de soins bascule sur l’ambulatoire médical, en lien avec la médecine de ville.
Le projet médical partagé de territoire prévoit par exemple la mise en place d’une cellule de régulation des admissions en SSR et lits de médecine polyvalente organisée au niveau du territoire et non plus au niveau de chaque établissement. Autre exemple, le travail coordonné sur le parcours de soins de patients atteints de pathologies chroniques (insuffisances respiratoires, cardiaques, diabète…)

Le projet médical partagé du GHT répond à plusieurs objectifs :

  • GARANTIR UNE ÉGALITÉ D’ACCÈS À DES SOINS sécurisés et de qualité et mettre en place une graduation des soins hospitaliers.
  • DÉVELOPPER DES STRATÉGIES MÉDICALES ET SOIGNANTES DE TERRITOIRE, orientées par les besoins de santé de leur bassin d’implantation.
  • AMÉLIORER L’USAGE DES LITS DE MÉDECINE en garantissant les missions des hôpitaux de proximité.
  • AMÉLIORER L’ORGANISATION DES PLATEAUX TECHNIQUES pour mieux servir les besoins des établissements du GHT et favoriser la fluidité des parcours et la graduation des soins.
  • SPÉCIFIER LES LITS DE SSR pour rendre visible l’offre du territoire, anticiper sur les évolutions et graduer la prise en charge tout en consolidant la fonction de proximité.
  • RECHERCHER DES SOLUTIONS POUR LES PATIENTS COMPLEXES « la cellule de régulation aura notamment pour mission de favoriser une équité inter-établissements selon des critères de suivi à établir et partagé ».
  • INTÉGRER MIEUX L’INTERVENTION DE LA DISCIPLINE PSYCHIATRIE Amélioration de la prise en charge somatique et meilleure intégration dans les activités médicales du territoire.

 

8 filières prioritaires

 

Urgences

L’engagement pour la permanence des soins sur le territoire.

Mère-enfants

Une croissance installée.

Chirurgie

Un périmètre d’activités défini qu’il reste à conforter.

Gériatrie

Prises en charge diversifiées et harmonisées en cohérence avec les projets médico-sociaux des EHPAD.

Médecine

La diversification des portes d’accès à la médecine spécialisée.

Soins de suite et de réadaptation

Recomposer pour améliorer l’organisation sur le territoire.

Cancérologie

Une filière structurée.

Psychiatrie

 

En fonction des parcours, ni le patient ni le médecin ne se déplacent, les outils numériques sont utilisés.Les professionnels de santé se déplacent vers les patients, Le patient se déplace vers les professionnels de santé, SIH commun Suivi par télémédecine